Partant d’une volonté initiale de réduire ses coûts de production, François MANDIN narre les étapes qui l’ont conduit avec son groupe à l’Agriculture de Conservation des Sols. “En marchant”, il a été davantage sensible aux problèmes environnementaux . Aujourd’hui, il constate ses effets très positifs sur la biodiversité et sur la qualité de l’eau.

François COUTANT, éleveur en Bio de vaches allaitantes en Maine et Loire, cherche à aller plus loin que les normes Bio. Elles lui imposent 60 % de nourriture produites sur l’exploitation, il cherche à atteindre 100 % et n’est pas loin d’y parvenir. Encore plus important, il ne laboure pas, action autorisée mais aujourd’hui mise en cause car très dommageable à la biodiversité des sols. Son témoignage nous éclaire sur les difficultés qu’il est parvenu à surmonter.

PS : Il fait de la vente directe sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/viande.bio.9

Une biodiversité foisonnante après 2 décennies d’agriculture de conservation des sols

10 min 08 s

François MANDIN est l’un des pionniers de l’Agriculture de Conservation des Sols. Il est aussi président de “l’Association Pour une Agriculture Durable” (APAD). Il nous donne à voir et à comprendre comment il obtient des résultats spectaculaires en matière de biodiversité dans ses champs. Des résultats qui s’accompagnent de grandes satisfactions à faire ce métier.

7 min 45 s

Les pommes sont un des fruits qui reçoit le plus de traitements chimiques. A contrario, des paysans comme Geoffroy BARRAL ont une pratique très différente. Il laisse pousser l’herbe pour favoriser la présence des insectes. Il place des pierres pour faire venir les couleuvres. Dans son verger on entend chanter les oiseaux. Il pratique la Grande réconciliation avec la Nature.