Partant d’une volonté initiale de réduire ses coûts de production, François MANDIN narre les étapes qui l’ont conduit avec son groupe à l’Agriculture de Conservation des Sols. « En marchant », il a été davantage sensible aux problèmes environnementaux . Aujourd’hui, il constate ses effets très positifs sur la biodiversité et sur la qualité de l’eau.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *